We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. Read more…
Monday
26
MAR

SMITH (Dorothée Smith)

18:00
20:00
Beaux-arts Nantes Saint-Nazaire
Event organized by Beaux-arts Nantes Saint-Nazaire

Get Directions

Category
#var:page_name# cover

Projection et rencontre avec SMITH (Dorothée Smith), autour de son dernier projet «TRAUM».

Amphithéâtre.
Gratuit et ouvert à tous.

https://www.dorotheesmith.net/

«TRAUM» : 2015-2017
Court-métrage (20min), vidéos, photographies, sculptures, performance (danse). Projet co-écrit avec Lucien Raphmaj et Matthieu Barbin

«TRAUM» est un projet transdisciplinaire, initié par la plasticienne et cinéaste SMITH (Dorothée Smith) en 2015, co-écrit avec Lucien Raphmaj, et poursuivi en compagnie de Matthieu Barbin. Le projet inclut un film de court-métrage, une série d’impressions 3D, des photographies tirées sur aluminium, des documents d’archives (textes, photos, vidéos), un livre, la création d’un monde virtuel, et, in ne, une performance imaginée et créée avec le chorégraphe Matthieu Barbin.

Le projet s’appuie sur l’homonymie entre « Traum » (« rêve » en allemand) et « trauma », et repose sur une action rétro-futuriste qui met en scène Yevgeni, opérateur de lancement d’astronef atteint de narcolepsie (trouble du sommeil chronique), et son ami cosmonaute, Vlad. Le premier ayant provoqué lors d’une crise de sommeil l’accident mortel d’une navette Soyouz habitée par le second, il reste hanté par le souvenir traumatique de cette mort, au point d’en perdre son intégrité mentale et corporelle. Il fait l’expérience de plusieurs dépersonnalisations, de transformations imaginaires ou vécues, qui le mènent à sa mutation en un double féminin, Jenia. Seconde figure de plasticité négative, Vlad, le cosmonaute mort dans l’espace, revient hanter son ami sous forme d’un drone (cyborg homme-machine), avant d’être catastérisé (transformé en constellation), incarnant l’alignement de l’être, de la technique et du monde.

Exploration fictionnelle mais scientifiquement correcte du “cas Y” comme dissection psychologique, l’installation proposée au Bel Ordinaire érigera le personnage de Yevguéni en “patient-zéro” d’un nouveau symptôme, intimement lié à une forme d’être contemporaine. Le cas Y – ou comment un drame spatial, vu du ciel, interroge notre rapport au présent.

Le projet s’achève avec la création d’une nouvelle œuvre reconfigurant le projet : la performance «TRAUM (Le paradoxe de V.)» autour du destin du personnage de Vlad, concentré sur l’instant de sa mort, ouvrant de nouvelles dimensions créatives et l’extension de ce projet dans le domaine chorégraphique.

Attestant d’un hors-champ qui brouille les lignes de partages entre réalité et fiction, le projet décline une iconographie vivante de ces métamorphoses, qui nivellent les plans biologique et astronomique. Leur polyphonie, la transversalité des perspectives soulevées et la pluralité des moyens plastiques mis en œuvre constituent ensemble un projet matriciel, complexe et sophistiqué, qui densifie le projet poétique de TRAUM : celui de saisir par l’art les termes d’un devenir plastique commun au vivant et à la pensée.

(Texte de Florian Gaité)

Sur une invitation de Véronique Terrier-Hermann.
Image : SMITH