We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. Read more…
Tuesday
05
JUN

U-Roy & Mad Professor, Brain Damage & Harrisson Stafford, Simawe

20:00
23:59
Centre Culturel Jean Carmet
Event organized by Centre Culturel Jean Carmet

Get Directions

Category
#var:page_name# cover

L’Igloo présente (2-1090142 / 3-1090143):
U-ROY meets MAD PROFESSOR
BRAIN DAMAGE meets HARRISSON STAFFORD (FROM GROUNDATION)
SIMAWE

U-ROY meets MAD PROFESSOR:
U-Roy est comme Bob Marley ou Lee Scratch Perry un mythe de la scène Jamaicaine, l’une des sources vivantes d’une grande partie de la culture musicale de la fin du 20eme siècle influençant toutes les branches comme le Rap, le Dub, le Dancehall et même la Jungle.
U-Roy, véritable ‘Pionnier ’ dans l’art de Toaster le Reggae dans les 70’s, innova par rapport à ses contemporains en créant une nouvelle forme d’expression chantée. Il faut remonter au début des années 60, et l’explosion des sounds-system en Jamaïque, pour qu’apparaissent les premiers deejays ; parmi eux Ewart Bekford alias U-roy. Très vite cette façon de chanter devient une manière à part entière de s’exprimer. C’est avec son single «Wake the Town » qu’il atteint le sommet des «hits » jamaïcains pendant plus de 12 semaines. avec une manière très particulière de commenter sur des versions instrumentales.’
«Daddy » U-Roy également connu sous le nom «the GodFather », est un maitre en improvisations sur des « versions » (morceau instrumental ou Dub en Face B des 45 tours). C’est ainsi qu’il révolutionne une grande partie de la production musicale de la Jamaïque et qu'il voit son travail reconnu de part le monde ne lui restant plus grand chose à prouver en tant qu’artiste. Après un passage éclair en Europe en 2017 il prit le temps de faire un saut dans les studios ARIWA de MAD PROFESSOR pour enregistrer Talking Roots leur nouvel album qu' ils viendront présenter ensemble sur scène. Cette réunion de légendes du reggae et de la musique en général sera en tournée Européenne en Juin et Juillet 2018 et est à ne louper sous aucun prétexte !

Brain Damage meets Harrison Stafford (from Groundation):
Pour appréhender la genèse de ce nouveau projet, surprenant de prime abord, il faut sans doute se pencher sur ce que ces deux artistes ont en commun, d’avantage que sur ce qui les différencie. Passés respectivement maîtres internationalement reconnus dans les styles, le reggae et le dub, qu’ils développent parallèlement depuis bientôt 20 ans sans jamais réellement se rencontrer, les deux protagonistes s’évertuent à en bousculer les codes, dans le respect toujours plus grand de leurs origines jamaïquaines. Deux décennies au service d’un combat sans merci contre l’orthodoxie musicale, au profit de métissages, qui ont toujours contribué à faire évoluer les choses de l’histoire de la musique et des arts de manière plus générale. En témoignent la fusion du jazz et des différentes musiques traditionnelles jamaïquaines dans le cas d’Harrison Stafford et notamment de son extraordinaire aventure avec Groundation, ainsi que les innombrables expérimentations de Martin Nathan, au fil de la foisonnante discographie de Brain Damage, aux orientations toujours plus improbables et aventureuses. De cette rencontre inattendue naîtra donc l’album « Liberation Time », qui ravira bon nombre des amateurs des travaux des deux artistes, tant tout ce qui contribue à faire leurs particularités respectives y est représenté. La voix unique d’Harrison Stafford lui sert ici de vecteur pour asséner de manière toujours plus élégante un message fédérateur centré autour de l’auto-émancipation par la musique et sa vision universaliste de la foi rastafarienne. L’écriture et la production de Brain Damage quant à elles apparaissent toujours plus fines et personnelles, intellectualisées mais néanmoins viscérales. Compositions solides, mélodies imparables, effets dub classieux, autant d’éléments qui feront sans doute de « Liberation Time » l’un des projets de collaboration les plus aboutis de l’année.

SIMAWE:
« A peine les premières notes de Simawé pénètrent vos conduits auditifs que vous voici directement propulsé dans une autre dimension, un espace temps différent où les minutes suspendent leur vol pour vous laisser profiter au maximum des bonnes vibrations qui vous sont envoyées. Ici, le reggae se teinte de belles couleurs folk, les mélodies se font aériennes pour vous ouvrir grand les champs de la perception. Musique viscérale empruntant autant au blues qu’au hip-hop pour s’enrichir de sonorités différentes, le reggae de Simawé déborde d’une énergie primitive qui saisit et donne des envies d’ailleurs.» Thierry Claudel

22€* en prévente / 25€ sur place (* hors frais de location)

Billetterie :
FESTIK: https://ligloo.festik.net/5juin
DIGITICK: http://urlz.fr/6OoA
TICKETNET: http://urlz.fr/6OoE
FNAC: en cours