We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. Read more…
Sunday
20
MAY

Rencontre Valérie Cabanes et Pablo Servigne

17:00
19:00
Chapitre Nature
Event organized by Chapitre Nature

Get Directions

Category
#var:page_name# cover

Les nombreuses lois de la jungle. On connaissait la compétition, mais qu'en est-il de l'entraide ? Et faisons aussi la place aux multiples lois qui empêchent les crimes contre les "non-humains"...

Nos modes de vie contribuent directement au risque d’effondrement de notre civilisation industrielle. Il est urgent que l’humain retrouve une place parmi le monde vivant. Cela passe par un changement d'imaginaire, c'est-à-dire une prise de conscience que la vie ne se limite pas à la compétition et l'égoïsme. Cela passe aussi par les outils du droit. Reconnaître la destruction des écosystèmes comme un crime semble pour l'instant nécessaire pour empêcher (par la loi) les gouvernements et les entreprises de détruire les chances que nous ayons de perdurer sur cette planète.

Valérie Cabanes est une juriste en droit international spécialisée dans les droits de l'homme et le droit humanitaire. Elle défend le projet de faire reconnaître en droit international l'écocide comme crime contre la paix et les générations futures.
Elle est par ailleurs essayiste et vient de publier Homo Natura. En harmonie avec le vivant, Préface d'Edgar Morin, Éditions Buchet-Chastel, Collection "Dans le vif", 2017
Pablo Servigne est un chercheur "in-terre-dépendant", ingénieur agronome et biologiste, il quitte le mode universitaire pour se consacrer à la transition. Il a publié avec Raphaël Stevens Comment tout peut s'effondrer, Seuil, 2015 ; et avec Gauthier Chapelle, L’entraide l’autre loi de la jungle, Les liens qui libèrent, 2017