We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. Read more…
Thursday
05
APR

Colloque sur l'agriculture biologique et l'humanité

15:00
22:00
Secours Populaire-Haute Garonne
Event organized by Secours Populaire-Haute Garonne

Get Directions

Category
#var:page_name# cover

PROGRAMME DU COLLOQUE:

Possibilité de se rendre à une seule des deux parties ou à la soirée entière.

PREMIÈRE PARTIE :
> 15h - 19h : Témoignages d'acteurs de projets de France et du monde.

> 19h : Buffet et dégustation de produits régionaux bio.

DEUXIÈME PARTIE :
> 20h30 - 22h : Conférence de Marc Dufumier, Professeur émérite à l'AgroParisTech et président de Commerce Equitable France.

____________________________
INFORMATIONS :
>> OBLIGATOIRE : Inscription nominative par téléphone au 05.34.40.34.40 ou par mail à contact@spf31.org
>> Évènement gratuit


Soutenu par le Secours populaire, un projet de production de fruits et légumes bio a donné naissance à la coopérative Canasta campesina, qui fait vivre des centaines de familles paysannes.

Basé sur l'agriculture biologique et une commercialisation équitable, ce projet repose particulièrement sur les jeunes et sur les femmes. Cofinancé par le Secours populaire français et par l’Union européenne, Canasta campesina (littéralement « Panier paysan ») bénéficie à des centaines de familles qui ont non seulement pu atteindre la sécurité alimentaire mais qui, grâce aux revenus générés par la vente de leur excédents, ont aussi pu envoyer leurs enfants à l’école. L'objectif du SPF était de permettre aux petits paysans d’accéder à l’autosuffisance alimentaire

Présent au Salvador depuis plus de trente ans, le Secours populaire a d’abord aidé les familles de victimes de la guerre civile (1979-1992), puis celles de l’ouragan de 2001. Des aides d’urgence. Depuis, l’association a décidé de soutenir des projets de développement durable comme celui, innovant, de Canasta Campesina: 70 familles produisent sur 3,5 hectares, 42 tonnes de fruits et de légumes commercialisées sous forme de paniers paysans, style AMAP.

La vente de quelque 2000 paniers par an a déjà permis de générer une quarantaine d’emplois. Avec trois cycles de production par an, ces paysans ont acquis une grande maîtrise de la culture bio, notamment dans la fabrication des fertilisants et pesticides naturels et biologiques. Car ce projet va bien au-delà d’une simple chaîne de consommation solidaire. Des activités de maraichage ont ainsi été développées : de la dotation en intrants (semences, plants, etc.) à l’assistance technique pour guider les familles à la production sous serre, tout a été mis en place pour faire de l’autonomie des familles une priorité, au même titre que l’écologie, avec des semences locales, du compost et des insecticides et pesticides naturels autoproduits.

Ces paniers paysans, contenant légumes et fruits biologiques, vendus à un prix juste (de 10 à 20 dollars selon la taille du panier), sont livrés auprès des clients deux fois par mois. Au-delà de la simple relation achat-vente traditionnelle, un lien solidaire et responsable est créé entre le consommateur et le producteur maraicher. Pour le client, la livraison bimensuelle de ces paniers est l’assurance d’une alimentation saine, tandis que pour le petit producteur de Comasagua, l’enjeu est essentiel : la collectivisation de la production lui permet d’être en situation d’autosuffisance et de revendre la surproduction de fruits et de légumes sur les marchés, tandis que la planification sur le long terme des achats de canastas lui assure un revenu moyen stable.

Intitulé « Agriculture familiale, produits bio, circuits courts et protection de l’environnement au Salvador », ce programme s’est vu accordé par le gouvernement français le label COP 21, qui distingue les initiatives portées par la société civile en France et dans le monde. Il a également débouché sur des échanges d’expérience entre agriculteurs des deux côtés de l’Atlantique, et permis de lier des partenariats multiples : entre lycées et universités, avec des fédérations du Secours populaire.

C’est dans ce cadre qu’une délégation de Salvadoriens impliqués dans la Canasta campesina est attendue en France, du 24 mars au 13 avril, pour participer à un colloque du Comité français pour la solidarité internationale (CFSI), qui soutient financièrement le projet, et pour rencontrer des maraîchers du Sud-Ouest.

Source:
LAURENT GRZYBOWSKI Site: lavie.fr


--

🌻 Partenaires :
Le Secours populaire , le Conseil Départemental de la Haute-Garonne, le CFSI Comité Français pour la Solidarité Internationale, et la coopérative Canasta Campesina.