We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. Read more…
Thursday
05
APR

Les rencontres du 19 : The Fine Art Collection + Maxime Lamarche

17:30
19:30
Ecole d'Art de Belfort
Event organized by Ecole d'Art de Belfort

Get Directions

Category
#var:page_name# cover

LES RENCONTRES DU 19

Deux rendez-vous en avril qui inaugurent une série de rencontres à l’École d’art de Belfort avec les artistes exposants ou résidents du 19, Crac.

> Jeudi 5 avril, 17h30
Rencontre avec les artistes de The Fine Art Collection (Tfac Tfac)

Fériel Djenidi est née en 1990. Roxane Romann est née en 1991. Elles vivent et travaillent à Bruxelles. Elles sont diplômées de la HEAR, Mulhouse et de l’École Média Art Frucidor, Chalon-Sur-Saône.

Langage, croyances populaires et partage des savoirs constituent la matière première de The Fine Art Collection. Leurs œuvres peuvent prendre la forme de performances, d’éditions, d’expositions ou d’événements élaborés à partir de protocoles leur permettant d’intégrer le public comme acteur de l’œuvre. Entre geste poétique et utopie agissante, les stratégies de ce tandem ont pour objectif d’accompagner ce public vers l’élaboration subreptice d’un projet commun, aussi éphémère soit-il, le faisant ainsi évoluer du rassemblement d’individus à l’action collective.

L’exposition monographique Grâce au travail de ceux qui espèrent de The Fine Art Collection est présentée au 19, Crac de Montbéliard jusqu’au 15 avril 2018.

www.thefineartcollection.fr

––

> Jeudi 26 avril à 17h30
Rencontre avec l'artiste Maxime Lamarche

Né en 1988, Audincourt (25), vit et travaille à Saint-Chamond (42). Il est diplômé de l’ENSBA de Lyon.

Originaire de Franche-Comté, Maxime Lamarche emprunte pourtant son vocabulaire plastique à une culture du rêve américain dans laquelle il a été bercé : celle du cinéma mais surtout des objets qu’il met en scène et élève au rang d’objets mythiques. Road movie, bateau de plaisance, bouées de sauveteur californien, tunning et grosses cylindrées, il fait revivre avec humour et une certaine poésie les icônes d’une société de consommation aujourd’hui mise à mal, et fait le constat d’un monde dont on sait qu’il se délite peu à peu mais que l’on tente désespérément de maintenir à flot. En cale sèche, ses bateaux, voitures ou hybrides mobiles en tout genre nous transportent pourtant vers d’autres territoires. Aimant se confronter à la matière, cet ancien élève de mécanique auto veille à réintroduire la culture du DIY (Do It Yourself) dans tout ce qui nous échappe aujourd’hui. Même si l’accident semble probable, il nous rappelle qu’il reste une place pour une intelligence de la main et du bricolage.

Maxime Lamarche a suivi la classe préparatoire de l’École d’art G. Jacot de Belfort en 2007.

Il est en résidence de janvier à avril 2017 dans le cadre d’« Artistes plasticiens au lycée » initié par la Région Bourgogne Franche-Comté.

Le résultat de cette résidence intègrera l’exposition collective au 19 à laquelle participe Maxime Lamarche et qui débutera le 26 mai prochain.

www.maxime-lamarche.com