We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. Read more…
Wednesday
11
APR

La communauté arménienne d'Ispahan, 400 ans de cohabitation

19:00
20:00
Comité de Jumelages d'Issy
Event organized by Comité de Jumelages d'Issy

Get Directions

Category
#var:page_name# cover

*** inscription gratuite obligatoire ***
http://issy.com/rdv ou 014 123 8000

Au début du XVIIe siècle, les Empires safavide et ottoman se sont disputé les régions du Nakhitchevan et de l’Arménie, dans le Caucase actuel. Djolfa était un quartier arménien du Nakhitchevan, qui de par sa situation géographique au Caucase et ses nombreuses activités commerciales, jouait un rôle clé dans les relations économiques entre l’Orient et l’Occident.
Lorsque Abbas Ier entre dans Djolfa, il est accueilli par la communauté arménienne comme un libérateur du joug ottoman. Cependant, il décide de déplacer et installer la communauté arménienne de Djolfa dans sa propre capitale, Ispahan. En dépeuplant ainsi le Nakhitchevan, Abbas Ier entend couper l’approvisionnement des armées ottomanes, tout en bénéficiant du savoir-faire commercial des Arméniens pour le développement de son royaume. C’est ainsi que commence l’histoire de la « nouvelle Djolfa ».

La « Djolfa d’Ispahan » est le seul héritage qui nous est resté de l’histoire brillante des commerçants, artisans et artistes du Nakhitchevan. La liberté culturelle, religieuse et commerciale accordée aux Arméniens, installés au sud de la ville, leur a permis de construire leur nouvelle cité avec somptuosité et en conformité avec leurs goûts, tout en cohabitant pacifiquement avec la société déjà en place. L’exemple phare de cette collaboration est l’introduction de l’imprimerie en Iran, puis au Moyen-Orient, qui s’est faite pour la première fois avec l’archevêque de Vank, Khatchator Gsaratsi.

La nouvelle Djolfa s’est tant épanouie d’un point de vue culturel, industriel et scientifique, qu’elle est souvent comparée à un soleil dont les rayons brillent dans le monde entier. Des membres de la communauté arménienne de Djolfa se sont installés dans différents pays et y ont joué des rôles importants. Djolfa poursuit aujourd’hui sa vie prospère grâce à ses églises, écoles, son dynamisme artistique, ainsi que son patrimoine ancien. En développant le tourisme et les relations internationales, elle a émergé comme pivot du développement touristique et culturel d’Ispahan.


Dans le cadre de l'évènement de la Semaine Culturelle d'Ispahan (https://www.facebook.com/events/2067858666792185/), le Conseil Franco-Iranien, en partenariat avec la ville d'Issy-les-Moulineaux et le Comité de Jumelages d'Issy, vous convie à cette conférence avec des invités d'honneur :
- Argin Abnousian
- Gergic Abramian

***

Argin Abnousian est chercheur enseignant de l’histoire de Djolfa, il est né en 1995 dans une famille arménienne de Téhéran. Passionné de Djolfa dont il a été le guide touristique dès son plus jeune âge, il organise des programmes et des séminaires touristiques pour mieux faire connaître le quartier et ses églises, tout en écrivant pour des revues et quotidiens, aussi bien iraniens qu’arméniens. Depuis 2017, il est le secrétaire du député des Arméniens du sud de l’Iran à l’Assemblée législative du pays.

Gergic Abramian est le député de la communauté arménienne, pour d'Ispahan et la partie sud de l'Iran, au parlement iranien.

https://ispahan.paris/armeniens/