We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. Read more…
Saturday
28
APR

Stage ÉCOLE DES AIDES (sans mors)

08:30
11:30
Centre de Recherche Équestre
Event organized by Centre de Recherche Équestre

Get Directions

Category
#var:page_name# cover

A l'instar du Swahili, du Mandarin ou de la Langue des Signes, je considère l'Equitation comme une langue.

"Une langue est un système évolutif de signes linguistiques, vocaux, graphiques ou gestuels, qui permet l lola communication entre les individus." A la lumière de cette définition, c'est évident, non ?

La langue équestre s'apprend, elle exige du "vocabulaire", de la syntaxe (ordre et combinaison), de la ponctuation, du sens.
La façon dont nous nous exprimons, nous, en français, reflète généralement ce que nous voulons transmettre, et ce dans plusieurs dimensions : nous ne faisons pas que transmettre des informations comme des robots ! Le choix du vocabulaire, du ton, du moment, tout ceci signifie des choses à notre interlocuteur.

Avec nos chevaux, nous voudrions bien avoir la même capacité de précision et d'adaptation ! Pour cela, l'intuition et l’approximation ne suffisent pas. Faire de grands gestes, mimer, parler plus fort peut vous dépanner en voyage mais pas vous permettre de mener une conversation avec indigène! Pour comprendre un cheval et se faire comprendre de lui, il y a quelques efforts à faire, quelques sciences à étudier.

Voici ce que je constate souvent et qui me pousse à proposer ce stage :

-Les intentions corporelles sont agressives ou contradictoires.
-Les outils matériels ne sont pas bien localisés dans l'espace, les sensations ne passent pas bien à travers eux.
-Le manque de pertinence dans l'usage de la voix.
-Les combinaisons d'aides confusantes pour les chevaux.
-Le manque de conscience corporelle/sensorielle et corrompt les aides.
-La confusion entre désensibilisation et sensibilisation.
-La migration involontaire des aides, les aides parasites.
-Le aides du toucher qui ne sont pas cohérents avec les ressentis et la logique des chevaux.
-Les croyances erronées, comme par exemple :qu'une aide doit fonctionner comme un interrupteur, provoquer une réaction immédiate. Que moins on utilise d'aides mieux c'est. Que la légèreté c'est l'absence de contact. Qu'il faut toujours récompenser ou corriger. Que le meilleur moyen de se faire comprendre est de se comporter comme le ferait un cheval...

Vous vous sentez un peu concerné(e)... ? :)
Faisons un peu de ménage dans nos vieilles habitudes et relevons-nous les manches ! Les chevaux et nous, on a beaucoup de choses à se dire...

Au programme, de la théorie, des jeux, et bien sûr de la pratique avec les chevaux en séances individuelles.

TARIFS:
Participants : 200€ le weekend
Auditeurs libres: 100€ le weekend
Hébergement possible