We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. Read more…
Friday
30
MAR

Le trio de jazz "Take 3" en concert!

19:00
21:00
L'Agora
Event organized by L'Agora

Get Directions

Category
#var:page_name# cover

Le trio "Take 3" voit le jour en 2016, et s’articule autour d’une musicalité́ jazz tout en sobriété́ et en subtilité. S’inspirant de la musique arabe et tunisienne, tout comme des incontournables standards du jazz, et de la chanson française revisitée, Take 3 s’illustre dans un style où le métissage et l’échange donnent le «la».

Le répertoire de Take 3 s’enrichit également de compositions originales et d’arrangements inédits. La formation regroupe trois talentueux musiciens réunissant les deux rives de la méditerranée : Malek Lakhoua (batterie) initiateur du projet et Omar El Ouaer (piano) de Tunisie, ainsi que Fabricio Nicolas-garcia (contrebasse) de France.

★ Infos utiles :
🕘 Horaires guichet : 16h à 21h
🍰 Horaires du café : 9h à 23h
☎ Hotline : 10h - 13h puis puis 16h à 21h
➡ 29 912 123
➡ 25dt

-----------------------------------------------------------------------------
Malek Lakhoua est médecin et batteur de jazz. Né à Sfax en 1981 et basé à Tunis, il découvre le jazz grâce aux disques familiaux et se passionne pour des génies tels que Max Roach, Art Blakey, Philly Joe Jones, Elvin Jones, Papa Joe Jones et Al Foster. Bien que tardivement, il commence la batterie en autodidacte, alors qu’il intègre la Faculté de médecine de Tunis. Il s’intéresse à la diversité du jazz et à son histoire et rencontre le batteur tunisien Azaiz Hamrouni, alias Brown, qui lui transmet l’amour du rythme.
Dès 2004, il participe aux ateliers Couleurs Jazz, au Centre des musiques arabes et méditerranéennes Ennejma Ezzahra (CMAM), animés par Jean-Louis Rassinfosse, Pierre Vaiana, Fabien Degryse, Dré Palmeart et d’autres musiciens internationaux. En 2005, il anime avec le guitariste Adel Jouini les jam-sessions du festival Jazz à Carthage et joue avec Roy Hargrove, Russell Mallone, Moncef Genoud, Jean-Louis Rassinfosse, Pierre Vaiana, Phil Abraham, Fawzi Chekili, Kirk Lightsey, Wajdi Chérif. En 2006 il obtient une bourse pour suivre un stage à l’Académie Internationale d’été de Wallonie avec les batteurs Antoine Cirri et Boris Tchango. Il participe également au stage des Lundis d’Hortense (Jazz au vert) à la Marlagne avec Bruno Castellucci et Yan de Hass.
La même année, Malek Lakhoua fonde, à Tunis, avec un groupe de musiciens, un rendez-vous jazz live au Bœuf Sur Le Toit qui devient très vite un lieu incontournable pour les jazzophiles et autres initiés.


Par la suite, il crée le collectif Blue Note Project avec le trompettiste Arnaud Meunier, le saxophoniste Enrico Luconi, le pianiste Mohamed Ali Kammoun et le bassiste Adel Azzouz. En prenant la direction artistique des « Jeudis jazz » au Bœuf, jusqu’en 2012, Malek Lakhoua y invite des musiciens de passage comme James Camack, Richard Bona, Jean Louis Rassinfosse, Pierre Vaiana, Wajdi Chérif et Moncef Genoud. Lors de ses voyages, il rencontre, à Paris, le talentueux batteur Mourad Benhammou, avec lequel il se lie d’amitié et l’invite à Tunis pour jouer avec son groupe. De la même manière qu’à Madrid il jamme avec le batteur afro-américain Nirankar Khalsa au club la Fidula.

En 2007, il se produit à Jazz à Carthage en première partie d’un grand Big Band en hommage à Sinatra, ainsi qu’au Centre des musiques arabes et méditerranéennes. Il cultive sa passion pour le jazz au gré des rencontres, lors de master-classes dirigées par des maîtres comme Al Jarreau, Anouar Brahem et Steve Houben au CMAM. En 2008, il participe avec son Blue Note Project à Jazz à Carthage avec la chanteuse Alia Sallami, le bassiste Adel Azzouz, le guitariste Hédi Fahem et le saxophoniste Yacine Boulares, et s’invite à une résidence avec le saxophoniste guadeloupéen Jacques Schwarz-Bart. En 2010, il se produit avec le pianiste Moncef Genoud au Centre culturel de Hammamet. En 2015, il participe avec son groupe à la clôture de la première édition du festival Sicca Jazz dans la ville du Kef. Il y revient, en 2017, en compagnie du trio de Moncef Genoud.

Passionné par l’histoire du jazz, Malek participe, en 2005, à « Citizen Jazz Expo », une exposition de photographies organisée à la Galerie Essaadi sur le Jazz en Tunisie. Entre 2006 et 2008, il anime des rubriques et des émissions de jazz, dans la presse écrite et à la radio nationale de langue française RTCI.

-----------------------------------------------------------------------------
Omar El Ouaer a intégré le conservatoire à l’âge de 11 ans en suivant le cursus de 7 ans de conservatoire avant d’obtenir le diplôme national de musique arabe. C’est à l’âge de 18 ans qu’il fait la découverte du piano moderne et commence à suivre des cours de jazz avec Fawzi Chekili à l’Institut Supérieur de Musique en première année de licence. Puis, il fait la découverte des stages de la coopération belgo-tunisienne où il suit des cours de jazz avec les musiciens réputés de la scène belge comme Jean Louis Rassinfosse, Pierre Vaiana, Erik Vermulen, Ivan pauduart. Il a suivi également un stage fermé de trois semaines en Belgique soutenu par l’association « Les Lundis d’Hortense », où il a fait la connaissance de plusieurs musiciens comme Jozef Dumoulin, Fabrice Allman, et beaucoup d’autres.

D’autre part, il intègre l’association du « Jazz Club de Tunis » en 2011 avec laquelle il a joué plusieurs concerts (en formation de quartet, trio et quintet) avec des musiciens de jazz tunisiens tels que Hedi Fehem, Mehdi Azaiz.

Venus de New York du Vangard Jazz Orchestra comme Douglas Purviance, Todd Bashore et Chris Byars et aussi pour la deuxième session avec l’arrangeur Jay Rattman et Jeremy Siskind, Alphonso Horne, Tim Miller, Brian Landrus. Jazz et y a suivi des workshops avec des musiciens réputés à l’échelle internationale tels que Gerald Clayton, Jeff Ballard, Avishai Cohen, Roberto Gatto, Walter Smith... comme le Tromboniste Tom Green, et le virtuose pianiste libanais gagnant du prix ‘’Monk competiton’’ Tarek Yamani . cadre du festival « Jazz a Carthage » édition 2012.

Festival de Hammamet édition 2014 et tourne avec le projet en ce moment. son album est en cours. Il s’est présenté avec ce projet dans le cadre du festival des musées de Sousse ainsi qu’au centre culturel L’Agora, au Festival International de Jazz à Carthage et au festival international de Hammamet. Musique de Tunis.

-----------------------------------------------------------------------------

Fabricio Nicolas // Contrebassiste et bassiste électrique, né au Venezuela, vient en France où il débute par l’étude du violon, puis choisit la contrebasse et intègre le departement jazz du CNSM de Paris. Très actif sur la scène musicale parisienne, il se produit également sur de grands festivals européens ( Montreux jazz festival, Nice jazz festival ,Tempo latino..) aux côtés de grands noms du jazz international tels que Beka Goshiashvili, David Linx, Florin Niculescu, Dave Liebman, Angelo Debarre...

Venue

L'Agora