We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. Read more…
Friday
11
MAY

Melody McKiver / Valse Fréquence / Zen Bamboo

20:00
23:00
Festival Vue sur la Relève
Event organized by Festival Vue sur la Relève

Get Directions

Category
#var:page_name# cover

Soirée présentée par L'Académie de guitare.

Melody McKiver //
Artiste présentée en collaboration avec Musique nomade

Melody McKiver est une musicienne anishinabe, danseur traditionnelle, artiste multimédia et programmatrice artistique. Son origine est issue de la Première Nation de Obishikokaang Lac Seul ainsi que de l’Écosse et de la Lituanie. Melody a maintenant établi ses quartiers à Sioux Lookout dans la nord-ouest de l’Ontario et la territoire de Traité no 3, mais est élevée à Ottawa. À titre d’artiste soliste, elle explore toute la gamme des possibilités de l’alto, de l’expression musicale minimaliste jusqu’à la musique cinématique. Elle y incorpore souvent des éléments d’échantillonnage greffés de boucles musicales. Melody présent Reckoning EP éponyme pour alto solo en décembre 2017.

Valse Fréquence //

Trio de vingtenaires issu de Montréal, formé depuis 2016, Valse fréquence navigue quelque part entre les sons de la métropole contemporaine éclectique. Le groupe, formé de Thomas Léger (voix, batterie), Anne-Marie Milev (guitare) et Louis Houle Collin (basse), a récemment sorti son premier EP dévoilant son univers sonore teinté d’influences de Daniel Bélanger, Timber Timbre, Karkwa et The Black Angels. Par ses textes imagés, sa diversité musicale et son énergie torrentielle, le trio attise la foule en l'entrainant dans une traversée d’émotions, de couleurs et d’étonnement.

Zen Bamboo //

Zen Bamboo est un quatuor de rock and roll, ou quatre meilleurs amis de quartier. Fiers habitants de la ville de Saint-Lambert, ils sont ce qui se fait de mieux en termes de chimie et de bonne énergie. Leurs frénétiques et cinglantes performances (qui font, soit dit en passant, beaucoup jaser) ont été déployées cet été sur les scènes des Francofolies et du FME. Ils feront paraitre un album en 2018, au terme de la publication effrénée d’une série de EPs. Ce sont aussi, précisons-le, des poètes. À coups de guitares et de textes irrévérencieux, voire impolis, ils veulent tout rincer, tout délousser, tout rescaper. À noter qu’ils sont aussi jolis, bien habillés, brillants, sensibles et émouvants. En fait, si je peux me permettre, ils sont l’avenir du rock.