We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. Read more…
Friday
20
APR

Seulement seuls, triptyque de solo

19:00
21:00
Septembre imaginaire
Event organized by Septembre imaginaire

Get Directions

Category
#var:page_name# cover

Une exposition de photographies de Michel Volle: "Nuits bleues"
Un solo de batterie par Guillaume Pierrat: "Berceuse Boum"
Un solo de flûtes à bec et poésie par Emilie Volle: " Paresse"

Seulement seuls est la rencontre de trois solos, deux solos musicaux et un solo photographique.

«NUITS BLEUES» est une série de photographies prises la nuit dans différentes villes, à des temps de pose relativement longs, de façon à saisir le mouvement et faire apparaître les scènes urbaines et les personnages dans des univers qui donnent libre cours à l’imagination.
Trois photos avaient été sélectionnées pour le salon Art Capital au Grand Palais en février 2017.
L’exposition complète a été présentée pour la première fois en novembre 2017 à Arles et sera à nouveau montrée à Fronton au mois de mars dans le cadre du mois de la photo.

PARESSE – solo de flûte à bec et poésie
Eloignée de son travail habituel, Emilie Volle invite ici l’auditeur à partager une part importante de son univers sonore. Un univers fait de sons de flûtes bien entendu, mais pas que.
Car lorsque le souffle commence, on ne sait quand il s’arrêtera et quelle forme il prendra. C’est ainsi que la poésie vient se faufiler dans la musique, que les mots côtoient les notes, que le poème éclaire la phrase musicale, à moins que ce ne soit l’inverse…

BERCEUSE BOUM – solo de batterie
Balancement, douceur, chant...
Derrière son image d’instrument pour le moins sonore, la batterie cache tout un monde secret. Un fouillis de frémissements, de murmures, de petits bruits nichés au coeur du métal d’une cymbale ou dans un coin de tambour, prêts à chanter pour qui les écoute.
Bref, pour que l’air se déplace, un énorme «BOUM» est superflu.
Un souffle suffit...