We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. Read more…
Wednesday
23
MAY

Michaël Allibert & Jérôme Grivel - Études de chutes

19:30
23:59
Montévidéo
Event organized by Montévidéo

Get Directions

Category
#var:page_name# cover

Cette proposition, menée conjointement par Michaël Allibert & Jérôme Grivel, propose d’explorer la notion de « chute », de la
gamelle en skate-board à l’effondrement du monde.
La chute renvoie au caractère non définitif des choses.
Elle nous fragilise et rend l’environnement moins rigide, moins évident.
Elle relativise les tentations modernes d’immortalité de nos corps, la permanence de nos structures, la soi-disant évidence de notre environnement connu.
La chute nous rappelle, parfois douloureusement, que rien n’est véritablement prédestiné et que les accidents sont des constantes fondamentales de notre parcours, des anomalies qui brisent la potentielle fixité morbide de nos évidences.
La chute est une sorte d’improvisation structurelle ; elle propose de nouvelles formes (corporelles, architecturales etc.) en révélant les confrontations entre les forces en vigueur et la mécanique de l’objet auquel elles sont appliquées.
Il y a une dimension créatrice dans la chute ; elle est le point de rupture d’un état d’être à un autre, le seuil d’une transformation immanente.
La chute est une frontière, l’état de chute un espace physique et temporel limitrophe entre ce qui est connu et ce qui ne l’est pas encore.
Au moment où elle advient, la chute est révélatrice des tensions, rapports de forces et liens sous-jacents entre les choses.

La collaboration artistique entre Michaël Allibert & Jérôme Grivel a commencé avec l’installation chorégraphique « La nuit est tombée sur le royaume », un projet autour des questions d’ordre(s) et de désordre(s), une recherche accompagnée par L’L*Lieu de recherche et d’accompagnement pour la jeune création / Bruxelles.
Bien que leurs pratiques soient différentes (l’un est chorégraphe, l’autre plasticien), les lignes de force qui traversent leurs travaux respectifs se rejoignent : la place du corps de l’actant et/ou du spectateur-visiteur au sein des propositions, les systèmes coercitifs ou encore la fausse inefficience des structures de Jérôme Grivel face à l’immobilité chorégraphique de Michaël Allibert.
Chacun à leur façon, ils mettent en place des dispositifs de perception, des propositions pour appréhender son propre corps, celui des autres et celui de l’espace qui les entoure.

-
Tarifs : 5/3€
Réservation conseillée auprès de Montévidéo au 04 91 37 97 35

-
Montévidéo est ouvert de 19h30 à minuit.
Le bar est ouvert de 19h30 à minuit.
Marie de Tablée et Clémentine de Noix de coco carotte concoctent de délicieux plats et desserts.

Venue

Montévidéo