We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. Read more…
Thursday
17
MAY

Théâtre RétroColectivo / La Fratrie / Mafane

20:00
23:00

Get Directions

Category
#var:page_name# cover

Théâtre RétroColectivo //

Rangée 12, après les souvenirs raconte les tribulations insolites d’une jeune femme russe de la fin du XIXe siècle. Cherchant à fuir le deuil ancestral, ses fantasmes la mèneront à bord d’un train; lancée pour un long voyage, elle rencontrera l’effervescence artistique de l’époque. Elle se retrouvera mêlée aux débuts de l’animation de l’image et de sa colorisation.
Le travail plastique autour de l’image d’archives, la manipulation d’acétates et le travail sur la voix sont autant d’éléments qui articulent le langage atypique de cette nouvelle création. Avec un rétroprojecteur et beaucoup d’imagination, le Théâtre RétroColectivo donne un nouveau souffle au théâtre d’objets avec cette courte forme qui nous plonge dans l’univers des débuts du cinéma.

La Fratrie (Belles Envolées) //

«Je me suis réveillé.
Mais je dors encore.
T’as fait à déjeuner. Mais t’as rien mangé.
T’as écrit l’apocalypse sur un post-it. Mais t’as pas fait de bruit.»
La Fratrie vous invite à son spectacle intime, Mononucléose.

Cette création met en scène la détresse et la solitude d’un jeune homme ancré dans l’humour et le cynisme de la «pop» ambiante. Un post-it jaune. Des lettres qui résonnent, écrites en gras, en taille 48, partout sur les murs de l’appartement.

Une incursion personnelle dans la folie qui nous saute dans la face quand on se retrouve devant l’absence de l’autre.

Mafane //

Quand on part sans se retourner, qu’emmène-t-on de plus précieux?

C’est l’histoire d’une course effrénée, désordonnée vers l’autre, d’un élan irrésistible vers un ailleurs insondable… L’un quitte son pays en guerre en n'emportant avec lui qu’une simple théière, l’autre traverse la mer à la conquête d’un rêve, une autre encore arrive sur une terre d’accueil où il lui faut se réapprendre, et un dernier, enfin, doit s’adapter en voyant son environnement se métamorphoser jusqu’à ce qu’il lui devienne étranger.

La ruée vers l’autre, ce sont quatre contes, quatre histoires de traversée qui parlent de déracinement, de pertes de repères, de choc culturel, mais aussi de rêves, d’espoirs, de résilience et de rencontres.