We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. Read more…
Thursday
10
MAY

Spectacle Shanghai Karaoké Hôtel

20:00
23:00
Café Concerts Le Papier Buvard
Event organized by Café Concerts Le Papier Buvard

Get Directions

Category
#var:page_name# cover

Début du spectacle 20h pétante !!
Shanghai Karaoké Hôtel

Un karaoké, une banquette en sky, une prostituée. Des bars aussi, puisque c’est encore les meilleurs endroits pour parler de la vie, de ses petits aléas, des tourments du désir et des délices du sexe. Le roman prend place au fin fond d’une mégalopole chinoise comme il aurait pu se passer ailleurs, partout où l’on peut rencontrer des femmes, aimer, se perdre et payer la note. Celle à régler pour bientôt plus de trois cent ans sous l’égide plus ou moins conscient de la pensée romantique. Shanghai Karaoké Hôtel nous emmène en voyage de l’entrée d’une maison close à la coque d’un bateau, chemin à rebours de Frédéric Moreau, signant une nouvelle fois l’échec de L’éducation sentimentale.
La scène
Un personnage débraillé nous raconte comment il est arrivé ici, alternant chansons et monologues. Il nous narre petit à petit son histoire dans un monde noctambule où l'on va chercher l'exotisme dans l'entrejambe des filles de nuits. Récit musical, rythmé et vigoureux de cette aventure jongle sans cesse entre différents modes d’expressions, du conte à la chanson. Par le jeu, la musique et l'élaboration d’un rapport spécifique au public, Ailleurs c’est ici, quelque part vers une forme contemporaine de la chanson de geste du moyen-âge
La Musique
Le travail musical vadrouille du vieux au moderne, des technologies à l’artisanat, de l’électro au bricolage sonore. Les contrebasses Jazzy dansent sur des programmations rythmiques issues du recyclage d’objets du quotidien ou abandonnés dans la rue. Des textures de Moog laissent placent aux thèmes de cordes ou aux orgues étranges. Boites à musiques, Toy Piano ou scies musicales swinguent sur des Beat Rap Old-School. Du mélancolique au franchement débile, de la simplicité provient la profondeur.