We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. Read more…
Friday
18
MAY

Yarol & Black Minou // Red Money

20:30
03:00
Portobello Rock Club
Event organized by Portobello Rock Club

Get Directions

Category
#var:page_name# cover

Yarol Poupaud reprend la route.


Familier de la scène et des studios, Yarol se promène depuis toujours entre différents imaginaires dans une liberté totale. Esthète instinctif, il n’a de cesse de nourrir son besoin vorace de différents univers musicaux : Rock, Blues, Punk, Hip-hop, Afrobeat, Funk, Soul, Electro… Tout, tant que ça fait bouger, transpirer, que ça éléctrise.


Yarol a digéré ses différentes influences, et les a amoureusement nourries de son héritage. son motto : tordre le cou aux cliches du rock’n’roll, en y incorporant un vocabulaire nouveau, créant ainsi sa propre sauce. Il est aujourd’hui devenu un animal musical hybride.


Pour son premier projet solo il se frotte maintenant au chant, à l’écriture et à la composition de titres en français et en anglais.


Sa musique fédératrice se déploie dans un nouveau genre qui n’appartient qu’à lui : l’énergie du rock au service de la danse. Les solos de guitares qui font hurler les filles, les riffs qui secouent les garçons, une rythmique qui emballe le myocarde.


Il joue avec les styles pour ne servir qu’un seul but : la fièvre. Et cette fièvre ne s’exprime jamais autant que sur scène.


Et c’est là qu’avec les incroyables musiciens qui forment Black Minou, Yarol fabrique la musique des entrailles. Peu importe les conditions, peu importe la dimension de la salle, l’énergie sera toujours la même : moite et nerveuse.


Voir YAROL & Black Minou, c’est se préparer à transpirer et essorer sa chemise pour finir repu, béat, et rentrer chez soi encore sidéré dans une sorte de torpeur électrique.


Au fil de sa carrière Yarol a collaboré avec FFF, Johnny Hallyday, Camille Bazbaz, Winston McAnuff, Staff Benda Bilili, Jupiter & Okwess, Scratch Massive, Niagara, Adrienne Pauly, Ultra Orange, l’Indigo…

----------------------------------------------------------------------

En première partie, nous avons le plaisir de revoir un des coups de cœur du Portobello : Red Money (Tours) .

Entre l’héritage des 70’s et la poursuite de l’avant garde garage menée par l’intenable Ty Segall, Red Money fraye son chemin en prolongeant le mythe du duo guitare-batterie initié par les White Stripes et les Black Keys.

A la différence qu’ici, c’est la voix féminine rauque et sensuelle de Laure qui affronte des riffs de guitare acérés et la batterie hypnotique d’Arnaud.

Enchaînant les tournées Do It Yourself à un rythme effréné qui les mèneront jusqu’aux Etats-Unis pour un road trip endiablé, ils en profitent pour enregistrer leur nouvel album à Nashville avec le producteur Andrija Tokic (Alabama Shakes, Benjamin Booker), qui après écoute des démos leur ouvrira les portes du Bomb Shelter, son studio 100% analogique au son unique.

A paraître en mars 2018, « Shake, Burn and Love » s’annonce comme une vague sonore puissante et débridée, bande originale d’une société violente et tourmentée en pleine révolution.