We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. Read more…
Tuesday
24
APR

Le syndrôme du Jumeau perdu : Un Parcours de vie Initiatique .

19:30
21:00
Univers'elles
Event organized by Univers'elles

Get Directions

Category
#var:page_name# cover

Bonjour et bienvenue ! 🙂🙏🕉

C'est avec grand plaisir que je vous accueille au sein du centre Univers'elles pour aborder avec vous un thème aujourd'hui reconnu et éclairé par de nombreux medecins et spécialistes :

Le Syndrome du Jumeau perdu.

Je choisis d'aborder avec vous cette thématique si spécifique car elle a fait et fait toujours partie de ma vie.

Je ne suis absolument pas une spécialiste en la matière et je n'ai aucune prétention, sauf celle de vous livrer, avec tout mon cœur et en toute simplicité mon témoignage de vie .

À travers celui-ci, des anecdotes " clés " et des éléments spécifiques pourront faire écho en vous .

Le vécu et l'expérience personnelle nous enrichissent profondément et permettent d'intégrer concrètement une multitude d'apprentissages .

Chaque être humain qui est touché de près ou de loin par cette expérience particulière, peut contacter ses propres blessures et ainsi avancer sur le chemin de sa guérison et de sa libération !

Une nouvelle vie et de nouveaux espoirs sont possibles et le sentiment de vide et de solitude laissent la place à l'acceptation et à la sérénité intérieure . ☀🙏🕊

Vos témoignages et vos partages sont également les bienvenus pour échanger tous ensemble . :-)

⚠ PLACES LIMITÉES : Pensez à réserver en privé ou par SMS au 06.60.29.45.92 .

Tarif : 10€/ personne
Durée : 1h30 à 2h

Au plaisir de vous recevoir le 24 avril ! 🌟

Chaleureusement,

Katia .

Voici quelques explications supplémentaires et concrètes afin de vous éclairer davantage : ⬇

********************

" Le syndrome du jumeau perdu


Supposé jadis, il est devenu avéré aujourd’hui, grâce à l’échographie, que de nombreuses grossesses sont gémellaires dans les premières semaines, pour se terminer par la survie d’un seul enfant.
Jusqu’à la fin du premier trimestre de gestation, plus ou moins 15 % des grossesses seraient gémellaires alors que la naissance de jumeaux ne concerne qu’1 % des naissances environ. La mort d’un jumeau en début de grossesse est donc fréquente.
Certains avancent des chiffres encore plus importants, de l’ordre de 20 ou 30 % de grossesses initialement gémellaires.

Un des embryons disparait à cause d’une malformation, un dysfonctionnement du placenta ou une autre cause. L’embryon survivant est rarement touché physiquement, mais de très nombreux témoignages montrent que l’impact psychologique peut être important.
Bien sûr, chacun est différent et les personnes les plus sensibles ressentiront davantage l’impact de cette perte.

Un embryon de quelques semaines semble capable de ressentir la présence puis l’absence de son jumeau.
Les témoignages vont dans ce sens.
La perte d’un jumeau peut être ressentie dès la naissance par le jumeau restant.
On parle alors de syndrome du jumeau perdu. Il consiste à ressentir de la nostalgie, de la culpabilité (d’avoir tué l’autre ou d’avoir pu vivre alors qu’il n’a pas eu cette chance), de la solitude et surtout un sentiment de manque.

Le jumeau mort peut être expulsé, comme lors d’une fausse couche, ou être absorbé par le placenta ou par le jumeau survivant. Des années plus tard, on découvre dans son ventre un reste de son jumeau, un kyste de chair, d’os, de poils…
J’ai connu personnellement une jeune femme dans ce cas. Son « jumeau » était greffé sur son utérus. Il était gros comme un nouveau-né lorsqu’elle a commencé à le sentir et qu’il lui a été retiré, à l’âge adulte. Il avait grandi avec elle, ce pourquoi il était passé inaperçu.

La présence du jumeau est rarement si visible et évidente. Elle peut être prouvée par échographie si la future mère en a subi une très précocement et que celle-ci révélait alors la présence de deux embryons, ou d’un embryon et d’une poche vide.

Le plus souvent, les signes sont discrets : des saignements en début de grossesse, avec, ou non, des maux de ventre laissant craindre une fausse couche, alors que la grossesse semble finalement se poursuivre normalement.

Et plus discret encore, le sentiment depuis toujours de chercher quelqu’un, d’attendre sa moitié, de se sentir incomplet, seul et vide. "


( Source : http://claire-grand-psy.e-monsite.com/pages/jumeau-perdu.html#Ahyq3HkKUqWMW8ev.99 )

********************

Other events by
Univers'elles