我们使用 Cookie 来制作贴合用户需求的内容与广告、提供社交媒体功能以及分析我们的流量. 查看详情…
星期日
08
七月

Arpèges andalous

21:30
23:30

Get Directions

Category
#var:page_name# cover

• « Arpèges andalous » - Dimanche 8 juillet

Réservations : 04 94 518 53 07 à partir du 14 mai 2018

XAVIER DE MAISTRE (HARPE) / LUCERO TENA (CASTAGNETTES)

Albéniz Sonate pour clavecin en ré majeur, opus 13 * / « Torre Bermeja » (Serenata) (extrait de 12 Pièces Caractéristiques, opus 92*) / « Granada » (Sérénade) (extrait de la Suite espagnole n°1, opus 47*) / « Zaragoza » (extrait de la Suite espagnole n°2, opus 97*) / « Asturias » (Leyenda) (extrait de la Suite espagnole n°1 opus 47*)
Guridi « Viejo Zortzico » (Zortzico Zarra) *
Soler Sonate pour harpe en ré majeur
Granados « Valses poétiques » (H. 147, DLR 7:8 pour guitare *) / « Andaluza » (extrait des Danses Espagnoles *)
Tárrega Recuerdos de la Alhambra *
De Falla Danse Espagnole n°1 (extrait de « La vida breve ») (arrangé pour harpe par Marcel Grandjany)

(* arrangé pour harpe par Xavier de Maistre)

La musique traditionnelle en Espagne est fortement marquée par l’Andalousie, cette partie du Sud du pays qui est, depuis l’Antiquité, un carrefour des civilisations. Ses rythmes et ses mélodies populaires ont inspiré les musiciens « savants » du siècle d’Or jusqu’au XVIIIème siècle. C’est ainsi que des maîtres du clavier « classique » comme le catalan Antonio Soler ou le basque Matteo Albéniz ont su s’inspirer à la fois de l’art du Flamenco andalou et de la musique traditionnelle de leurs régions respectives. Cet art de la synthèse se retrouve chez les grands maîtres du clavier du XIXème siècle, comme le basque Jésus Guridi ou les catalans Isaac Albéniz et Enrique Granados, ainsi que chez le guitariste aragonais Francisco Tarrega.
Manuel de Falla, quant à lui, reste le grand représentant international de la musique symphonique espagnole.
La harpe, instrument à cordes pincées, restitue à la fois les sonorités anciennes de la Vihuela, de la guitare et du Clavecin ; les castagnettes se sont depuis longtemps substituées aux « toque de palmas » (battements des mains) qui rythmaient traditionnellement la musique espagnole à travers tout le pays. (Monique Dautemer)

Venue

Tour royale